17/07/2006

VOX : ETE : Dour

Concerts, apéros, rencontres, joies, déceptions mais aussi enregistrement de quelques merveilles. Aujourd'hui, les neurones se remettent en place. Dès demain mardi (14 heures) nous posterons les très beaux moments que nous avons vécu. Dour sera ainsi distillé tout l'été... Que la vie soit belle. Jérôme.

14:01 Écrit par VOX dans VOX | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : dour, ete, vox |  Facebook |

Commentaires

Oui Oui Oui... Ceci dit, profitons de cet espace de commentaire pour donner des avis sur ce festival de dour 2006. Coups de coeur, de gueule, ... Allez-y... et bonne journée... Pour le son, on se retrouve ce mardi (demain) 14 heures.

Écrit par : jerome | 17/07/2006

just friday... Dour 2006 , j'y étais (juste vendredi)!
Coups de coeurs: Battles!!! (comment font ils pour se retrouver dans des tempos pareils???...ça sonne toutefois plus "tribal" en live , on s'attend toujours à ce qu'ils se plantent...Ben non , les mélodies tissées tiennent la route....Surprenant!)
Mercury Rev....De la poésie...simplement.
Mike Patton...Sorry les gars , pas trop accroché....(..m'en voulez pas trop???)
Flogging Molly: Comique:Clash et Pogues réunis par la voix de Slade!
Coups de gueule:...Je me suis balladé toute la journée avec un ticket chope en plus au cas ou...Mais j'ai pas vu Jérome.(Pour ceux qui s'en ferait pour le ticket...Je l'ai utilisé en désespoir de cause...tard (tôt?) dans la nuit!)
Coups de...Soleil aussi!
Coup de Blues en pensant au drame de la carrière. Habitant le coin , je connais très bien ce plan d'eau , la situation est plus complexe qu'il n'y paraît , cette zone étant "squattée" , et de manière parfois moins "bon enfant" , toute l'année...Malheureusement , c'est par la mort d'un festivalier que ce problème se médiatise.

Écrit par : mathusalem | 17/07/2006

la parole est d'argent mais la musique est Dour le joyeux bordel de Dour, c'est ce qui le rend si attachant, déroutant et indispensable. Le défaut de ses qualités cependant: les scenes ne répondent pas toujours à une logique évidente ou à une thématique ( petits groupes sur grande scene ou inversément)
Au fait, pas eu l'occase d'assister à Gravenhurst ( déjà parti ) et c'est pourtant mon coup de coeur de ces derniers mois. Ca disait quoi??
Putain de festival en tout cas;
saurais plus m'en passer.
Ciao et merci d'être là jérôme
Dom
Dom

Écrit par : Dom | 17/07/2006

Photos du festival Bonjour,

Vous pouvez voir mes photos du festival sur http://www.dream3w.com/photos/dour2006

Possibilité de télécharger les photos en petit format.

Bon surf.

Stephan

Écrit par : Stephan | 18/07/2006

rappel... Je vous rappelle que vous pouvez revoir plein de concerts en video (multi cam' comme les écrans sur le coté des scènes) et plein d'interviews sur www.adsl.be

Écrit par : jerome | 18/07/2006

Les comments sur Dour... Ce serait trop lg pour expliquer cela sur ce blog...
Coups de coeur, de gueule....
Par contre sur le mien il y a le detail des 4 jours et un tas de fautes d ortho que je ne corrigerai pas car elles font partie des 4 j de Dour... d avance je vous prie de m....

"V" see you next year Dour if I am still alive...

Écrit par : Elro | 18/07/2006

ouioui etudionte

Écrit par : maryam | 18/07/2006

adsl.be ce site me semble réservé aux clients belgacom :(

Écrit par : Schprountzi | 18/07/2006

Ressortissant de Dour .......pppfffffrrrrrrggttttt, voila a peu près tout ce que j'ai été capable de dire après avoir déposer mon sac a dos sur le plancher de mon living, juste avant de contempler un silence dont j'avais presque oublier l'existence.
Bref on disait, que tirer, a chaud ( ou presque vu qu'on est déjà mardi soir ) d'un festival comme Dour alors que tout ces sons s'entre mêlent dans la tête, mix de : TTC, Saule, Raymondo, Omnikrom, 31knots,... tout ca sans que le fond sonore Drum'n base ne s'arrete jamais, véritable métronome de ce festival, a mon grand regret...

He bien, à priori pour moi qui suis loin d'être un grand connaisseur
( mais non moins amateur, je m'améliore ) de découvertes musicales, le sentiment est assez mitigé.

Aux niveaux groupes, les bons moments sont passés par les groupes sités plus haut, Saule, Omnikron, 31knots, Alias et Raymondo ( que j'avais déjà vu, mais qui on pris une autre dimension sous le soleil de midi accompagné d'une petit brise, tel un chocolat Lindt ) mais aussi par les complètement délirants Georges Leningrad, il faut le voir pour le croire et ghislain poirier,...
Par contre, Peeping tom, ne m'a pas vraiment convaincu du moins au début du concert, un peu plus vers la fin. Et, je cherche encore à accéder au trip Mercury Rev, qui visiblement a fait l'unanimité.
Peut être me suis braqué trop sur la voix dissonnante, qui me fesait un peu penser au début des Pink floyd, sans être Pink floyd :)Mais bon , je pense qu'une réécoute du cd s'impose avant de porter un jugement trop négatif.
Un peu deçu également du Set de Modeselektor dont j'attendais beaucoup et également de Miss Kittin, tout ca sentais trop le dancefloor.
Au niveau ratage, un peu triste d'avoir les Battles, dont on m'avait dit bcp de bien ( tout ca pour cause de file aux douches, froides en plus ) et aussi le dimanche aprem ou j'ai rien vu.

A part ca, a 29 ans, je voulais briser un mythe, celui du camping de Dour, et sa camaraderie tant mise en valeur, se résumant simplement au fait de faire la fête, sans se préoccuper des autres et a n'importe quel prix. Bien sur c'est compréhensible que cela fasse partie du festival, mais domage quand même de voir des gens dormir jusqu'a 18h, émerger a 20h pour aller bourriner sur de la Drum and Bass, revenir a 7h du mat en pleine forme et reveiller tout le monde.
A bas l'odeur suffoquantes des vielles chaussetes et des restes de tartiflettes ( william saurin ) chauffés 72 heures sous la tente. Comme dirait l'autre : " i'm too old for this shit " :) l'année prochaine je change de technique :) L'unique plaisir de se camping reste la foule de sourire (ou autres) feminin, plus beau les uns que les autres ( en général en tout cas ) que l'on peut croiser tout au long du chemin qui nous mène a l'entrée ( en evitant les mecs bourrés :), consolé je reviendrai donc un jour peut être...ecouter de la musique si c'est encore possible :)
Ciao

Alex



Écrit par : GERARD Alexandre | 19/07/2006

Bilan positif Il serait long de décrire tout ce que j'ai aimé dans ce festival, durant ces quatre jours de fête complète mais bon, j'apporte ma petite pierre à l'édifice du "post a comment" car j'ai pas envie de garder tout ça pour moi. Mes gros coups de coeur furent Maximo Park (que je voyais pour la 3ème fois mais tellement bons à chaque fois), les Infadels qui ont bien mis le feu à la plaine qui ne demandait que ça malgré la chaleur harassante, IAMX qui a livré un set d'une incroyable intensité, naviguant dans la palette de nos émotions les plus diverses, Mercury Rev qui réveille toujours la sensation du sublime en nous et Two Gallants que je ne connaissais pas du tout et qui m'ont véritablement scotché (le chanteur est même venu tailler une bavette avec le public à la fin de son set, chapeau messieurs!). Rayon (sacrés) belges, je pense vraiment que Malibu Stacy ira loin, c'est vraiment génial est très rafraîchissant ce qu'ils font, et surtout ça a le don d'être nouveau dans le paysage musical belge, enfin j'ai l'impression. Découverte également pour The Tellers qui sonne à s'y méprendre comme du Libertines ou du Babyshambles, la dignité en plus... et je n'oublierai pas non plus Saule qui a apporté son brin de bonne humeur avec sa musique et ses textes guillerets (la reprise de Banana Split, waouh bien fun!) Dans les confirmations belges, je pointerai surtout An Pierlé et Vénus qui m'ont laissé la plus belle impression. Voilà, j'en oublie certainement un tas d'autres comme les excellents Art Brut, Apocalyptica, Absynthe Minded, le génial Adam Green, etc etc. Mon seul coup de gueule ira à la sécurité un peu laxiste de la Last Arena qui aura permis, le premier jour, à un gars de monter sur scène et subtiliser le chapeau de Paul Smith (heureusement que celui-là ne manquait pas d'humour et qu'il a enchaîné avec "The Night I Lost my Head / Hat") et le deuxième jour à un autre type de monter deux fois sur scène pour venir perturber le show d'Apocalyptica (il a d'ailleurs failli se manger un bon coup de violoncelle ...) Dommage. Enfin, et c'est moins grave, je n'ai pas vraiment compris pourquoi les softs d'une grande marque que je ne citerai pas étaient servis en mini bouteilles et pas dans les traditionnels gobelets en plastique ... histoire de rentabilité? Peut-être, toujours est-il que le plastique (dur) de ces bouteilles avait tendance à s'accumuler sur la plaine (au lieu de s'écraser comme les gobelets ou d'être collectés par les ramasseurs les plus assidus ... Voià, ceci dit, je garderai de ce Dour 2006 un excellent souvenir. Bien à vous tous, amis voxiens

Écrit par : Gilles | 20/07/2006

Dour pour les boissons softs qui jonchaient le sol, c'est du à la politique de la marque, qui exige l'utilisation de ces bouteilles lorsqu'elle sponsorise l'évèmenement (et elles coutent plus cher que les futs ou les bouteilles normales)

Écrit par : Maxime | 22/07/2006

ce qu'il me reste de souvenirs tellement j'en ai vu Les meilleurs moments je les ai passés avec les birdynamnam (beaucoup beaucoup trop court, ca montait à peine que c'était déja la fin) et les puppetmastaz (vraiment un bon délire). Les white cowbell oklahoma et leur tronconneuse a pq (qui marchait pas des masses ),mercury rev pour le kitch-mais-tres-beau-quand meme. et l'ambiance chargée de poussiere mais de fete aussi! A l'année prochaine!

Écrit par : del | 23/07/2006

ce fut Dour Dour! honnêtement, après la première journée passée là-bas, j'étais enragée!!!!

j'avais dû quitter le site en plein Troy Von Balthazar pour avoir la dernière navette qui devait, selon moi, me permettre de prendre le dernier train pour Bruxelles...
Que neni!!!
on est ramené à une gare paumée delaquelle plus aucun train ne part!!!

du coup, suis retournée avec la navette vers le site de Dour où j'ai consacré une heure à demander à ceux qui partaient s'ils allaient vers bruxelles ou Mons. Grrrrr! Oui, il n'était plus quelstion pour moi de rester là une minute de plus, je voulais même plus aller voir des conerts, pffffff.
Enfin, j'ai fini par trouver deux âmes charitables qui m'ont ramenées à Mons où j'ai pris une chambre d'hotel.
Le lendemain: super concert de Final Fantasy, en compagnie de plusieurs fan rencontrer sur son forum, puis une joyeuse guindaille avec Jenny&Piero qui m'ont offert un bon lit ce soir là, me permettant de savourer avec eux une merveilleuse journée au festival de Dour!
C'était mon premier Dour, et en m'organisant mieux, il est pas impossible que j'y retourne un jour ;o)

Écrit par : Anne d'XL | 23/07/2006

mon meilleur Dour Assidu du festival de Dour depuis quelques années, je pense avoir vécu mon meilleur festival avec cette édition 2006. En effet, j'y ai entendu une quantité invraissemblable d'excellents concerts... Dont voici les inoubliables (dans l'ordre tout à fait subjectif de mes préférences) :
Troy Von Balthazar(il a vraiment réussi à m'emmener dans son univers)
31Knots (quelle énergie, quelle assurance)
Battles (époustouflant de justesse, quel batteur)
I Love Sarah (j'adore leur folie et leur bonne humeur communicative)
Final Fantasy (superbe et très prenant)
mais aussi Joakim, Raymondo, 65daysofstatic, Dosh, Two Gallants, The Whitest Boy Alive, Mono, Alias, Baucklang, We Are Wolves, ...

Bravo aux organisateurs pour la superbe programmation et l'organisation irréprochable.

Vivement l'année prochaine.

Jerome, j'aurais bien voulu te féliciter de vive voix pour VOX mais je ne t'ai même pas entr'apercu... peut-être à Esperanzah...

Olivier

Écrit par : Olivier | 23/07/2006

Les commentaires sont fermés.